Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Tausend Augen en action - Page 2

  • Table Ronde à venir

    A noter sur vos agendas, une table ronde le samedi 21 novembre 2009 au Havre pendant le festival Du Grain à Démoudre, avec la collaboration de l'UFFEJ, POLI, et Tausend Augen.

    Infos pratiques à suivre... Si vous êtes dans le coin, venez participer au débat!


    TABLE-RONDE :

    « Le jeu vidéo, Septième Art du XXIème siècle? »



    Comme le cinéma à ses débuts, qui a suscité de nombreuses réactions de rejet de la part de ses contemporains (accusé de favoriser la promiscuité, d'être un spectacle malsain et immoral, d'être dangereux pour la santé, etc.), avant de s'imposer comme l'Art du XXème siècle grâce à sa capacité à « intégrer » les autres modes d'expression artistique, le jeu vidéo fait l'objet d'attaques répétées depuis la fin des années 90, période qui correspond à son entrée dans le champ du divertissement de masse – grâce au développement de l'Internet et des consoles de salon. Dangereux pour la santé (discours sur l'addiction) ? immoraux (promotion de la violence, du machisme) ?, les jeux vidéo, souvent (mais pas toujours) liés à la grande industrie seraient censés se situer aux antipodes de la création et encourager l'abrutissement des masses, en particulier les jeunes, cible première, mais pas unique, des producteurs de jeux.
    Quelles filiations et quels processus d'échanges peut-on identifier entre le cinéma et le jeu vidéo, en terme de narration, d'esthétique, d'imaginaire, mais aussi en terme de pratiques, d'économie, de savoirs et de savoirs-faire? Les jeux vidéos sont-ils des oeuvres à part entière ? Qui sont les créateurs de jeux ? Peuvent-ils être assimilés à des artistes ? Quels sont les enjeux esthétiques, politiques, philosophiques, de l'interactivité, de l'expérimentation technologique, liées aux jeux vidéo? Quelles peuvent-être les modalités de la transmission inter-générationnelle dans ce contexte ? Comment les jeux vidéo interconnectent-ils les cultures issues des comics, du cinéma, des jeux de rôles, de la musique pop, des mondes numériques, de la culture urbaine, etc. ?
    Les jeunes sont particulièrement à l'aise dans cet espace, et les adultes souvent démunis. Le-la spectateur-trice hybride, métissé-e, est pourtant né-e.
    Cette table ronde a pour ambition d'apporter à ces questions des réponses intelligentes et complexes, qui s'appuient sur des faits et des analyses constructives, tout en évitant les stéréotypes trop souvent véhiculés aussi bien sur les jeux eux-mêmes que sur les joueurs ou les créateurs.
    Elle permettra de rassembler chercheurs, créateurs ou producteurs de jeux, étudiants futurs game-designers, artistes venus d'autres médias, pédagogues, formateurs, journalistes, acteurs et témoins privilégiés des mutations radicales en cours.

  • Entrisme au Centre Pompidou

    VENDREDI 20 MARS 2009 AU CENTRE GEORGES POMPIDOU
    LES CULTURAL STUDIES S'INVITENT

    Retrouvez Maxime Cervulle (cofondateur de la revue POLI, et rédacteur de la revue Tausend Augen) ainsi que Geneviève Sellier (qui nous fait régulièrement le plaisir de collaborer à T.A.)


    Né en Angleterre dans les années soixante, ce courant de recherches invite à questionner la notion de culture dans toutes ses dimensions et essentiellement dans son rapport au pouvoir et à l'identité.
    Son origine remonte à la fondation, en 1964, du Center for Contemporary Cultural Studies à l'université de Birmingham par quelques chercheurs issus des départements d'analyse littéraire. Parmi eux, Richard Hoggart, dont l'ouvrage paru en 1957 The Uses of literacy, aspects of working class life, with special references to publications and entertainments a été traduit (La Culture du pauvre, étude sur le style de vie des classes populaires en Angleterre) et introduit en France par Jean-Claude Passeron en 1970.
    Ce terrain d'étude, qui articule culture populaire et médias, va s'enrichir à travers les travaux sur la réception des médias et sur les industries culturelles - grâce notamment à Stuart Hall et à son célèbre article Encoding/Decoding (Codage/Décodage). Cet intellectuel engagé, Anglais d'origine jamaïcaine, a également contribué à l'essor des études post-coloniales en faisant le lien théorique entre les questions d'identités ethniques, de rapports de race et les rapports de pouvoir dans la culture.
    Par leur attention aux cultures populaires, aux "subcultures" et à la réception des médias "de masse", par leur caractère transdisciplinaire, les Cultural Studies ont ouvert la voie à de multiples champs d'études : genre, génération, fans, queer, postcolonialisme…
    Depuis les années soixante, des milliers d'études issues des Cultural Studies constituent un corpus foisonnant qui féconde les travaux académiques dans le monde entier. Plusieurs caractéristiques les distinguent des études culturelles françaises, notamment une approche transdisciplinaire, un intérêt pour les pratiques ordinaires, une appréhension de la culture centrée sur les modes de vie plutôt que sur le savoir associé à un panthéon de grandes oeuvres littéraires et artistiques.
    Si ce courant est resté longtemps méconnu en France, aujourd'hui les traductions de textes se multiplient et de nombreuses recherches s'y réfèrent. Un dialogue entre chercheurs français et anglais permettra de saisir en quoi les Cultural Studies constituent des ressources précieuses pour appréhender les identités multiculturelles des sociétés contemporaines.

    16h-18h
    Ouverture : Thierry Grognet, directeur de la Bibliothèque publique d'information
    Origines et évolutions des Cultural Studies - spécificités nationales
    Avec :
    *David Morley, professeur au département Média et communications - Goldsmiths
    College - université de Londres
    *Erik Neveu, professeur de sciences politiques à Sciences Po Rennes
    *Eric Maigret, professeur de sociologie des médias et études culturelles, université de Paris 3, Sorbonne Nouvelle : présentation de l'Anthologie, Cultural Studies

    Animation : Christophe Evans, sociologue, Bibliothèque publique d'information

    18h30-20h30
    Les Cultural Studies et les études sur la culture contemporaine
    Avec :
    *Maxime Cervulle, doctorant en études culturelles, Paris 1 Panthéon-Sorbonne -CRICC: politique de l'image les Cultural Studies et la question de la représentation
    *Eric Macé, professeur de sociologie à l'université de Bordeaux : Les médiacultures
    *Angela McRobbie, professeur au département Média et communications - Goldsmiths College - université de Londres : Young People and the (symbolic) violence of contemporary culture
    *Geneviève Sellier, professeur d'études cinématographiques à l'université de Caen, membre de l'Institut universitaire de France : Cultural Studies, gender et études filmiques

    Animation : Jade Lindgaard, journaliste, Médiapart

  • Salon de la Revue 2008

    Ce week-end se déroulera le

    18ème Salon de la Revue à Paris.

    à l'Espace d'animations des Blancs-Manteaux
    48, rue Vieille-du-Temple, 75004 Paris

    Nocturne: vendredi 10 octobre, de 21 à 23h

    Samedi 11 octobre, de 10 à 20h

    Dimanche 12 octobre, de 10 à 19h30

    Entrée gratuite

    SalonRevue2008.jpg

    Tausend Augen, qui participe environ une année sur deux à ce Salon tiendra un stand commun avec nos amis de Cassandre.

    Vous pourrez y rencontrer des membres de la rédaction et discuter du prochain numéro et le commander.

    pub3TA_SalonRevue.jpg
  • Régis Dubois à Aubagne

    Notre rédacteur Régis Dubois animera un débat au Festival du Film militant d'Aubagne autour de son dernier livre Hollywood, cinéma et idéologie le mercredi 8 octobre de 17h30 à 19h00.

    938036797.jpg