Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

l'insurrection qui vient

  • (…) puisqu’il faut bien l’appeler par son nom

    (à partir de Ils ne mouraient pas tous mais tous étaient frappés)

    e8058063b2283c23a0bceb393cec3d64.jpg"Nous n’en avons toujours pas fini avec le travail : le Président de la République française a pris à-bras-le-corps cette vieille valeur du monde occidental en insistant sur l’évidence qu’elle constitue à nos yeux, évidence ininterrogeable, hautement anté-problématique, rappelant s’il le fallait que le Français, par essence, veut travailler, aime travailler, et que, dans les années qui s’annoncent, le même Français pourra enfin assumer cette secrète vocation qui le taraudait depuis longtemps : travailler plus. Ce travail supplémentaire sera bien sûr assorti de conditions financières avantageuses, le tout établi dans une équation à l’évidence, là aussi, irrésistible : travailler plus = gagner plus. Mais ladite équation pose problème une fois passé le moment d’éblouissement relatif suscité par une telle évidente égalité : le travail ne désigne pas une activité ou une efficience, voire un processus, neutres, il suppose une organisation dont il constitue un point de visibilité, de rebroussement, particulier, et comme tel, il est à situer aux lieux mobiles où se nouent et se dénouent les mailles du réseau social."

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     



    Retrouvez l'intégralité du texte de Sébastien Hoët dans le dossier du n°32 de Tausend Augen, consacré aux représentations de l'identité de gauche au cinéma.