Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

  • Vient de paraître : "Les Noirs dans le cinéma français"

    Notre collaborateur Régis Dubois vient de faire paraître :

     

    Les Noirs dans le cinéma français : images et imaginaires d’hier et d’aujourd’hui
    de Régis Dubois
    The Book Edition, 2012

    230 pages, 16,70 euros


    "Cet ouvrage poursuit deux objectifs. D’une part analyser l’image du « Noir » et son évolution dans l’imaginaire cinématographique français depuis un siècle. D’autre part, mettre en lumière la présence afro-antillaise dans le cinéma hexagonal depuis les premières vues des frères Lumière jusqu’au triomphe récent d’Intouchables, en évoquant notamment les rôles interprétés par Josephine Baker, Habib Benglia, Darling Légitimus, Robert Liensol, Isaac de Bankolé, Firmine Richard, Jacques Martial, Alex Descas, Mouss Diouf, Aïssa Maïga, Edouard Montoute, Stomy Bugsy, Eriq Ebouaney, Joeystarr ou Omar Sy. Ce livre consacre par ailleurs un chapitre au « cinéma noir français » pour essayer de comprendre pourquoi et comment s’est constitué un cinéma identitaire, pour ne pas dire communautaire, réalisé par des cinéastes d’ascendance afro-caribéenne depuis une trentaine d’années. Un dictionnaire regroupant les principaux acteurs et réalisateurs afro-descendants parachève ce projet".

    Sommaire :
    - Avant-propos
    - Du clown Chocolat au Nègre gourmand : premières images, premiers stéréotypes (1895-1914)
    - Joséphine Baker, première star noire du cinéma (1927-1935)
    - Habib Benglia, Darling Légitimus et les indigènes du cinéma colonial (1930-1960)
    - L’après-guerre : vers un changement ? (1945-1960)
    - Les revendications isolées des années 60
    - Les « étalons noirs» du cinéma érotique des années 70 : Alphonse Béni, Manu Pluton, Désiré Bastareaud
    - « Ils arrivent ! » La génération 80 : Isaac de Bankolé, Alex Descas, Jacques Martial, Pascal Légitimus, Firmine Richard, Mouss Diouf…
    - Les années post-1990 : quels progrès ? Hubert Koundé, Dieudonné, Stomy Bugsy, Eriq Ebouaney, Aïssa Maïga, Édouard Montoute, Joey Starr, Omar Sy…
    - Le cinéma noir de France : Christian Lara, Euzhan Palcy, Guy Deslauriers, Jean-Claude Barny, Marc Barrat, Lucien Jean-Baptiste, Djinn Carrénard…
    - En guise de bilan : Noirs et Blacks au cinéma, regard croisé France/Etats-Unis
    - Post-scriptum : A propos du succès d’Intouchables
    - Paroles d’acteurs (1989-2012)
    - Dictionnaire des acteurs et réalisateurs
    - Bibliographie sélective

    Plus d'infos ici

  • Colloque Genre et Jeu Vidéo / Lyon 12 - 14 juin 2012

    Nés dans les années 1960, les jeux vidéo ont, en quelques décennies, accédé au rang de phénomène économique et culturel majeur. Le succès de ces productions auprès des adolescent-e-s a suscité et suscite encore de nombreux débats profanes, essentiellement centrés sur les thèmes de l’addiction, de la violence, de la déconnexion du réel, du conditionnement des imaginaires.

    La recherche sur les jeux vidéo a montré, en interrogeant notamment la réalité des pratiques ludiques et les représentations à l’œuvre dans les jeux, les limites de ce paradigme du risque.

    Par ailleurs, alors même que le genre (gender) constitue le cadre anthropologique des phénomènes de subjectivation et d’objectivation propres au jeu vidéo, on constate, en France tout au moins, que cette façon d’envisager les choses reste quasiment impensée par les scientifiques.

    Il s’agira en conséquence d’interroger, dans une perspective de genre, les jeux eux-mêmes (analyses de contenus, études de mythes et sagas, réflexion sur les catégories vidéo-ludiques…), leurs modes de production (technique, esthétique, économique…), leurs modes de réception (pratiques et pratiquant-e-s, usages ludiques et détournés, discours sur…), leurs relations aux autres produits culturels (cinéma, littérature, arts plastiques…)

    GJV - Afffiche colloque.jpg